Niska

Niska

À travers ses titres percutants, sa gestuelle rapace et ses expressions caractéristiques, la personnalité de Niska éclabousse les amoureux du rap français lors du premier trimestre 2015. Pourtant, l'enfant d'Évry n'en est pas à son coup d'essai. Il rappe depuis plusieurs années, s'entraîne en silence et se prépare avec détermination au grand saut.

En réalité, le succès de Niska ne peut plus se réduire à quelques coups d'éclat malgré la force de leur retentissement. Dans son premier album Zifukoro, l'artiste exprime une palette plus variée entre l'introspectif titre éponyme «Zifukoro», le festif «Mustapha Jefferson», ou l'egotrip «M.L.C».
L'image léchée, les textes soignés, le flow aiguisé; le rappeur ne laisse absolument rien au hasard.

Quelques temps plus tard, il ajoutera un autre trophée à sa jeune carrière, peut-être le plus beau : son premier disque d'or à seulement 23 ans.

Depuis, le charognard aux griffes acérées déploie un peu plus ses ailes avec deux nouveaux single d'or : «Commando» et «B.O.C» issus des freestyles #KeDuSal.

Sur les réseaux sociaux, son public découvre une autre facette, remplie d'humour et d'autodérision. Cette connexion établit un lien de proximité avec ceux qui le suivent au quotidien. Un «entertainer» populaire qui garde la fougue de ses débuts tout en restant fier du chemin parcouru.